touslestarifs.com

Les français préfèrent l’assurance-vie au livret A

Admin | assurance vie, assurance, livret a, epagne | Jan 05, 2015

couple epargne

C’est une évidence pour l’AFA, l’assurance-vie est sans contexte la nouvelle coqueluche des épargnants français. En 2014, les hausses enregistrées sont spectaculaires : après les deux premiers trimestres de l’année, la collecte nette positive était de 17,4 milliards d’euro. Un chiffre qui n’avait pas été atteint en douze mois lors de l’année 2013. Des versements en hausse mais aussi des retraits en hausse. On note une augmentation de 3% sur le mois de septembre, à 8 milliards d’euro. 

A l’heure où la complexité des dispositifs d’investissement effraie, de plus en plus d’individus se tournent vers l’assurance-vie. Ces contrats sont des valeurs sûres pour les citoyens français et ils bénéficient de taux attractifs et … bien plus compétitifs que le fameux livret A! L’année dernière, sa moyenne était de 2,80% alors que ce dernier plafonnait toujours à 1%.  D’ailleurs, les chiffres en témoignent par eux-mêmes puisque le livret A doit faire face à des retraits de plus en plus importants et des versements de plus en plus faibles… En septembre, la décollecte accumulait déjà 1,66 milliard d’euro et les retraits totaux étaient de 2,37 milliards d’euro. De plus, les impôts et les dépenses occasionnés par ce mois-ci n’avaient pas une grande importance dans le processus puisque cette décollecte était déjà à l’œuvre les mois précédents… 

Comparatif des assurances-vie

Face aux faibles avantages offerts par le livret A (exonéré), on s’explique aisément que les foyers souhaitent transférer leurs liquidités vers un contrat d’assurance-vie (bien que les gains soient imposés selon certaines conditions). D’un côté comme de l’autre, 2014 est une année qui accumule les records. En octobre, pour le sixième mois consécutif, les retraits concernant le livret A atteignent encore une somme astronomique. Plus de 3 milliards d’euro sont retirés au détriment de l’assurance-vie qui reprend sa position de favorite. Cet écart ne risque pas de faiblir puisqu’une nouvelle baisse du taux de placement est prévue début février 2015 en raison du faible niveau d’inflation. Si le livret A n’est pas au bout de ses peines, les contrats d’assurance-vie ont la belle vie. Au total, on avoisine une somme de 1505,6 milliards d’euro en France. Avec le contrat Eurocroissance, le gouvernement lui-même appuie cette tendance. 

Preuve irréfutable de cette popularité : si le livret A était autrefois souscrit dès les naissances pour accumuler un petit capital, les parents se dirigent désormais vers un contrat d’assurance-vie pour obtenir des résultats plus probants. Ces fonds peuvent même être déposés en bourse ! Tandis que le livret A fait office de tirelire, c’est vers les contrats d’assurance-vie qu’on se tourne pour constituer des capitaux imposants. L’assurance-vie aurait-elle définitivement pris le pas sur les autres plans d’épargne ?   

L’avenir est incertain, surtout concernant les taux de rendement futurs. Il suffit d’écouter le discours de Christian Noyer, présidant l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. Dernièrement, le gouverneur de la Banque de France recommandait aux banques de modérer leurs distributions pour manœuvrer en toute sécurité dans un contexte peu stable en s’appuyant justement sur l’exemple du livret A. Des propos hautement décriées par les épargnants que nous savons (cependant) justifiés. 

 


Commentaires (0)

Laisser un commentaire



A propos

TousLesTarifs.com est un comparatif indépendant des différents produits financiers présents sur le marché Français.

Recherche

Suivez-nous

© Copyright 2014. All rights reserved. Contact