touslestarifs.com

L’assurance-vie a le vent en poupe

Admin | assurance vie, assurance, epargne | Nov 02, 2015

assurance vie

L’assurance-vie serait-elle le placement préféré des français? A en croire les derniers chiffres records de collecte nette, il semblerait que ce placement ait nos faveurs. Retour sur les chiffres et causes de cet engouement. 

Des chiffres records

En Janvier dernier, le magazine Capital titrait déjà l’assurance-vie comme “le placement n°1 des Français”. Et pour cause, selon l’Association Française des Sociétés d’Assurances (AFSA) pour l’année 2014, les collectes sur les fonds en euros et les unités de compte avaient atteint 21 milliards d’euros contre 11 milliards en 2013, plaçant l’assurance-vie devant le plan d’épargne logement.

La hausse s’est ainsi poursuivi depuis le début de l’année 2015. La collecte nette (dépôts moins retraits) a déjà atteint 15,7 milliards d’euros sur les 7 premiers mois de l’année.

Le mois de Juillet gonfle encore les chiffres en étant le meilleur mois de l’année. Le magazine Les Echos annonce un chiffre de collecte nette de 3,4 milliards d’euros simplement sur ce mois de Juillet, ce qui, selon le magazine, est assez normal pour un mois de Juillet, Juillet 2014 ayant affiché un chiffre de collecte nette de 4 milliards d’euros.

Au total, ce sont 1 572 milliards d’euros qui sont aujourd’hui placées dans les assurances-vies, selon l’AFSA. 

Pourquoi de tels chiffres?

En toute logique, c’est assez simple. La baisse du taux d’épargne du Livret A encouragent les français à revoir leurs solutions d’épargne. Le taux du Livret A était déjà passé de 1,25% à 1% en Août 2014, il passe en Août 2015 à 0,75%. Lorsqu’on réalise qu’un placement en assurance-vie a rapporté en moyenne 2,5% en 2014, les comptes sont vite faits.

Ainsi, comme l’explique le site de Boursorama banque, les professionnels du secteur ont constaté une décollecte du Livret A de 3.41 milliards d’euros depuis le début de l’année. Ces sommes ont été pour la plupart réinvesties en assurance-vie.

Avec la dernière baisse du taux du Livret A, il y a fort à parier que ces 19 mois de hausse consécutifs des apports en assurance-vie se prolongent dans les mois à venir.

Le phénomène le plus surprenant est le mode de placement. Aujourd’hui les épargnants qui recherchent un bon rendement ne se tournent plus seulement sur le placement de fonds en euros mais aussi vers les unités de compte, des placements boursiers sur des actions et/ou des obligations. Depuis le début de l’année 2015, la moitié des fonds placés l’ont été vers les supports en unité de compte (7,7 milliards d’euros). Il est vrai que le rendement peut s’avérer le plus intéressant, mais il y a aussi une prise de risque quand on sait à quel point le marché boursier peut être volatile.
La faute, si on peut la nommer ainsi, est aux assureurs qui incitent vivement les épargnants à placer vers ces UC (unités de compte). Les bons résultats 2014 à l’appui, beaucoup se laissent tenter. Les CGPI (Conseillers en Gestion du Patrimoine Indépendants) se sont chargés d’ouvrir les yeux de français : les taux d’épargne fixes comme ceux du Livret A ne sont plus la meilleure façon d’avoir du rendement, il faut savoir prendre des risques et ne plus chercher la sécurité à tout prix.

Ce discours a toujours été entretenu par les professionnels de l’épargne mais il semble que depuis quelques mois, le comportement des épargnants se modifie. Aujourd’hui, les français sont plus enclins à “prendre des risques”. Selon une étude TNS Sofres pour le 9ème baromètre 2015 du marché des CGPI, 73% des français déclarent que leur CGPI leur à suggéré le type d’unité de compte et le montant à y investir et 7 personnes sur 10 ont une excellente opinion de leur CGPI. Mais il faut savoir que de tels placements ne sont pas sans risque. S’ils peuvent s’avérer intéressants à long terme (entre 15 et 20 ans), ils restent soumis à la volatilité des marchés boursiers.
C’est maintenant de la responsabilité des épargnants de placer prudemment leurs profits sur des fonds en euros ou en étant profitant d’une opportunité d’achat à bon compte.

Un autre placement d’assurance-vie voit le jour: Les nouveaux contrats Eurocroissance. Selon un article de Patrimoine-Les Echos, un client sur deux a déjà entendu parler de ce contrat qui semble être le compromis idéal entre support en euros et support en unité de compte. La clientèle se dit prête à investir 22% en moyenne par ces contrats qui sont cependant bloqués pour une durée de 8 ans. Avec ces nouveaux contrats, les placements en assurance-vie n’ont pas fini d’augmenter.

Comparatif des Assurances-Vie



Commentaires (0)

Laisser un commentaire



A propos

TousLesTarifs.com est un comparatif indépendant des différents produits financiers présents sur le marché Français.

Recherche

Suivez-nous

© Copyright 2014. All rights reserved. Contact